Avocat droit de la famille et des personnes

Maître DI MEO – GUIGON vous conseille et vous assiste si vous rencontrez des difficultés dans le cadre familial.

Pension alimentaire, droit de visite et d’hébergement de l’enfant mineur

La question de la fixation ou de la modification d’une contribution à l’entretien et éducation, du droit de visite et d’hébergement des enfants peut se poser après le prononcé du divorce en cas de changement de situation de l’un des deux parents ou hors divorce, en cas de séparation.
Les parents s’interrogent souvent sur la nécessité de saisir un juge aux affaires familiales pour voir fixer ou modifier les dispositions relatives aux enfants, préférant souvent s’arranger entre eux.
Si un tel accord est possible, il n’aura aucune force obligatoire en cas de conflit.
Ainsi, sans décision de justice, si l’un des parents décide de ne plus payer la pension alimentaire, il lui sera impossible, d’en obtenir le recouvrement forcé. De la même façon, le parent privé de son droit de visite et d’hébergement ne pourra pas déposer plainte pour non représentation d’enfant.
Le cabinet de Maître DI MEO – GUIGON saura vous conseiller et vous assister dans toutes les procédures relatives à la fixation d’une pension alimentaire, d’un droit de visite et d’hébergement après un divorce ou en cas de séparation.

Obligations alimentaires

La question du versement d’une pension alimentaire ne se limite pas à la seule hypothèse de l’enfant mineur.
En effet, le Code civil prévoit la possibilité pour un ascendant de solliciter de ses descendants directs, belles-filles et gendres le versement d’une pension alimentaire en cas d’état de besoin.
Le Juge aux affaires familiales est compétent pour apprécier cette demande.

Procédure devant le Juge des tutelles

La maladie, le handicap ou un accident peuvent altérer les facultés d’une personne majeure. Le juge des tutelles est alors compétent pour désigner un tiers en charge de la protection des intérêts du majeur.
Cette protection peut prendre plusieurs formes selon l’altération des facultés du majeur à protéger : sauvegarde de justice, curatelle, tutelle.
Dans l’hypothèse où un proche serait hors d’état de manifester sa volonté, une habilitation familiale peut également être demandée.
Maître DI MEO – GUIGON vous conseille dans le choix de la procédure la plus adaptée.

Procédure devant le Juge des enfants :

Maître DI MEO – GUIGON intervient dans le cadre des procédures d’assistance éducative devant le Juge des enfants.
L’assistance éducative est un ensemble de mesures destinées à protéger un enfant dès que sa sécurité, sa moralité ou sa santé est menacée.
Le juge des enfants peut être saisi par l’un des parents, ou les deux conjointement mais également par le ministère public ou le service en charge de l’enfant.
Après audition des parties, le juge des enfants peut ordonner différentes mesures : de l’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) qui ne nécessite pas d’extraire l’enfant de son milieu familial au retrait total de l’enfant de la structure familiale.
Maître DI MEO – GUIGON intervient aux côtés des parents mais peut également assister le mineur et porter sa parole.